Les problèmes causés par les acariens de matelas

Les symptômes causés par l’allergie

Les acariens de poussière sont responsables d’allergie respiratoire chez les humains et les animaux.

Selon les études, les pourcentages de personnes allergiques aux acariens varient entre 5 et 15 % de la population mondiale.

Ces allergies ne sont pas à prendre à la légère. Les acariens sont, en effet, la première cause d’allergie respiratoire dans le monde (75% des allergies respiratoires).  

Lorsque les allergènes entrent en contact avec la zone ORL, la rhinite allergique se manifeste. Les symptômes typiques sont des éternuements, un écoulement nasal et une obstruction nasale, souvent associés à une conjonctivite avec un larmoiement, des rougeurs et des picotements. La rhinite allergique toucherait, selon les estimations, 6 à 9% des enfants, 11 à 27% des adolescents et 25 à 35% des adultes.

Personne atteinte de rhinite

Le symptôme le plus grave résultant de cette hypersensibilité est l’asthme, caractérisé par une obstruction et une inflammation des voies aériennes distales et une réaction excessive des bronches.

Donc l'asthme allergique, caractérisé par une respiration sifflante, une sensation d'oppression thoracique et une toux sèche, est également une conséquence possible de la présence d’allergènes d’acariens. En Belgique, on estime que 50 % des sujets allergiques et 65 % des malades asthmatiques sont sensibilisés aux acariens. La réaction bronchique peut s’avérer particulièrement importante et parfois mortelle. Si l'exposition à l’allergène est constante et de longue durée, cette forme d'asthme peut évoluer en asthme chronique.

Ces symptômes impactent la qualité de vie et causent à leur tour d’autres problèmes comme des troubles du sommeil, une baisse de productivité, un taux d’absentéisme accru, etc.

Chez les enfants, mémoire et concentration sont affectées par le manque de sommeil et ils peuvent connaitre des difficultés d’apprentissage.

Maladie héréditaire, aggravée par l’évolution de la société moderne,  l’allergie respiratoire (rhinite et asthme allergiques) constitue un véritable problème de santé publique.

Les causes de l’augmentation du nombre de personnes allergiques

Le nombre de personnes allergiques aux acariens est en augmentation car ces acariens sont de plus en plus nombreux dans nos maisons suite à l’installation de chauffage central, doubles-vitrages et isolation thermique. Il s’ensuit une augmentation de la température et de l’humidité relative (dû à la réduction des échanges entre l’air intérieur et extérieur) et, par conséquent, un développement des populations d’acariens des poussières qui se reproduisent mieux dans une atmosphère humide et chaude.

Une autre hypothèse expliquant l’augmentation du nombre d’allergiques est l’hypothèse hygiéniste émise par David Strachan. Cette hypothèse suppose que le mode de vie aseptisé actuel limite fortement le contact entre les enfants et les micro-organismes co-évoluant avec nous depuis des millénaires (des bons microbes), empêchant le système de se développer correctement. De ce fait, les défenses de l’organisme réagissent de manière excessive lorsque des éléments inoffensifs comme du pollen ou des excréments d’acariens pénètrent dans l’organisme, c’est l’allergie.

Le nombre d’allergiques aux acariens est en augmentation suite à l’isolation croissante des maisons, à la mise en place de chauffages centrales et à notre mode de vie trop aseptisé.

Pour en savoir plus sur les acariens

www.acari.be