Les solutions actuelles

Il est impossible d’éliminer totalement tous les acariens des poussières, ils se reproduisent très rapidement et se réfugient et s’accrochent fermement aux replis de tissus, dans les matelas et les divans.

Si vous êtes allergique, le premier pas dans le contrôle de l’allergie aux acariens consiste à réduire drastiquement le nombre des acariens dans les refuges où ils sont le plus nombreux, les matelas et les divans. En diminuant le nombre d’acariens, la quantité d’allergènes présente dans l’environnement va également diminuer, ce qui entrainera à son tour une diminution des symptômes allergiques.

Diminution l’humidité relative

Pour limiter la prolifération des acariens efficacement, il faut abaisser l’humidité relative de l’atmosphère ambiante des chambres à coucher en dessous de 50%. Des expériences que nous avons menées sur le terrain, dans des habitations montrent qu’une baisse d’humidité limite leur reproduction mais ne suffit pas pour les éliminer totalement.

Attention, une baisse de l’humidité relative ambiante dessèche les muqueuses respiratoires et peut les fragiliser. Cette mesure convient parfois mal aux individus asthmatiques et aux personnes hypersensibles car elle aggrave d’autres symptômes respiratoires.

Utilisation d’acaricides ou biocides

Pour lutter contre les acariens, on peut trouver sur le marché des acaricides ou biocides. A base d’extraits végétaux (pyrèthre végétal, huiles essentielles) ou de produits de synthèse, ces produits sont simples d’application et peu chers. Mais leur durée de vie est courte et ils peuvent s’avérer toxiques pour l’utilisateur. Bien des acariens y sont devenus résistants.

Utilisation de housses matelas

Les housses de matelas enferment les acariens dans le matelas. Nous les recommandons mais l’utilisateur doit être très attentif à la qualité du produit. Beaucoup de housses peu chères sont inutiles car leur tissu est trop lâche pour servir de barrière aux acariens. Les housses de bonne qualité sont relativement coûteuses mais sont parfois désagréables à l’emploi  (accumule la transpiration et occasionne un bruit dérangeant à chaque mouvement du dormeur).

Comment éliminer les allergènes que les acariens produisent?

Ce sont en fait des substances présentes dans les déjections des acariens et dans les exuvies (peaux laissées après la mue de l’acarien) qui déclenchent l’allergie. Ces déjections et exuvies sont très légères et se disséminent dans l’air. Ces fines particules (substances dites « allergènes ») pénètrent dans les poumons et déclenchent une violente réaction de défense chez les personnes allergiques.

Diminuer la quantité d’allergènes dans l’habitat par le nettoyage est indispensable mais ce n’est pas un travail aisé ! Les acariens morts et leurs déjections sont très légers, ils s'échappent des sacs d’aspirateurs pour s'éparpiller dans l'air ambiant. Pour les éliminer, il faut donc utiliser des sacs équipés de filtres adéquats (HEPA). Quant aux acariens vivants, leurs pattes à ventouse les fixent solidement à la surface sur laquelle ils vivent. Leur élimination nécessite donc un aspirateur plus puissant que les aspirateurs domestiques normaux.

Pour éliminer efficacement les allergènes de la literie, celle-ci doit être lavée à 90°C. Cette technique est efficace si elle est réitérée très fréquemment.

Allergies aux acariens, ce qu’il ne faut pas faire :  

  • Eviter totalement les animaux n’est pas recommandé. Il a été montré que des enfants vivant en compagnie d’animaux ont beaucoup moins de chance de développer des allergies.
  • Les épurateurs d'air ne sont pas efficaces pour éliminer les allergènes d'acariens.
  • Les générateurs d’ozone n’ont pas fait leur preuve.
  • Les matelas anti-acariens contiennent souvent des acaricides/biocides parfois cachés sous des appellations telles bio-agents. Ces matelas sont imprégnés sans aucun contrôle des procédures. Ces labels anti-acariens sont auto-décernés. Les biocides font partie des matières suspectées d’être responsables de l’augmentation des cancers constatée récemment. D’après maintes études, la diminution de ce type de molécules exogènes dans notre environnement est nécessaire et urgente.

Si vous êtes allergique, le premier pas dans le contrôle de l’allergie aux acariens consiste à réduire drastiquement le nombre des acariens dans les refuges où ils sont le plus nombreux, les matelas et les divans

Pour en savoir plus sur les acariens

www.acari.be