Les problèmes causés par les poux de tête

Le pou de tête: un parasite buveur de sang humain

poux 1

Le pou de tête, ou Pediculus humanus capitis, est un petit insecte (entre 2 et 4 mm) se nourrissant de sang humain : le pou mord le cuir chevelu, injecte sa salive et ingurgite le sang. Il vit  exclusivement sur le cuir chevelu des êtres humains, où il trouve les conditions d’humidité, chaleur et nourriture optimales à sa survie et à son développement.

Quels sont les risques pour les individus infestés?

poux 3

Les poux de tête ne véhiculent pas de bactéries ou de virus pathogènes. Ils ne transmettent pas de maladies.

Cependant, durant son repas, le pou injecte de la salive qui contient des anti-coagulants afin d’éviter que le sang ne forme un caillot et qu’il soit impossible de le boire. L’injection de salive contenant ces anti-coagulants irritants peut provoquer de désagréables démangeaisons chez les personnes envahies. Comme les personnes se grattent à l’endroit des piqûres, des bactéries et autres agents infectant présents sous les ongles peuvent pénétrer dans la peau, ce qui occasionne parfois des infections cutanées (impétigo).   

Un véritable problème de santé publique

L’infestation peut rester relativement bénigne à condition que l’on ne se gratte pas. Elle est néanmoins considérée comme un problème de santé publique important en raison :

  • des coûts générés par les traitements anti-poux, qui peuvent affecter gravement un budget familial;

  • des risques de toxicité liés à l’utilisation des produits anti-poux;

  • de la facilité de transmission dans des milieux à forte densité de population (écoles, crèches,...);

  • de la persistance de l’infestation;

  • de la stigmatisation provoqués par cette infestation; les enfants affectés sont souvent dénoncés et blâmés par leurs congénères ou par les professeurs.

Bien qu’ils ne transmettent pas directement de maladies, les poux sont la cause de désagréments physiologiques et psychologiques sur les sujets infestés. Les infestations par les poux sont difficiles et coûteuses à combattre.

Qui sont ces poux de tête ?

Les poux se reproduisent très rapidement

poux 2

Le cycle de vie d’un pou de tête a une durée moyenne de 25 jours. Une femelle pond en moyenne 5 œufs (lentes) par jour, elle les fixe solidement à la base des cheveux avec une sorte de colle. Des petits poux vont sortir des lentes et éclorent après 8 jours. Ces petits poux seront, en une dizaine jours, capables de se reproduire et de recommencer le cycle.

Comment attrape t-on des poux?

Les poux de tête ne sautent pas et ne volent pas, mais les puissantes pinces à l’extrémité de leurs pattes leur permettent de grimper très rapidement le long des cheveux, ou sur les tissus des vêtements. Ils peuvent ainsi se déplacer vers un nouvel hôte en cas de contact direct en tête-à-tête ou en passant d’un vêtement à l’autre.

Les poux de tête peuvent survivre jusqu’à 24 heures sans manger et loin du cuir chevelu, c’est pourquoi les objets personnels des sujets infestés, les brosse à cheveux, peignes, chapeaux, taies d’oreiller, etc. peuvent également être sources de nouvelles infestations.

Qui peut être affecté par une pédiculose?

poux 4

La pédiculose, c’est-à-dire l’infestation de l'organisme par les poux, peut affecter tous les humains,  indépendamment de l’âge, du sexe, et de la propreté des sujets. Cependant, les enfants en âge scolaire représentent la catégorie la plus concernée, avec un taux d’incidence estimé entre 2 et 15%. En effet, à l’école, à la crèche et lors de colonies de vacances, les enfants sont fréquemment en contact direct les uns avec les autres. De plus leur vêtements sont souvent entassés ou accrochés les uns à côté des autres, ce qui favorise le passage des poux d’un enfant à l’autre.

Les poux de tête  sont des parasites exclusifs de l’homme. Ils peuvent infester n’importe quel sujet, et se transmettre d’un hôte à l’autre de façon directe (contact tête-à-tête) ou indirecte (via les vêtements). C’est pourquoi ils se multiplient dans les milieux à fortes densité de population, comme les écoles ou les crèches.

Les solution actuelles

Il n’y a pas de traitement préventif ni de guérison spontanée. La lutte contre ces parasites passe habituellement par leur élimination mécanique au moyen d’un peigne fin, couplée à l’utilisation de shampoings et sprays contenants des insecticides. Ces insecticides sont souvent très toxiques et doivent être manipulés avec grand soin, surtout chez les enfants.

A côté de ces traitements indispensables, les personnes infestées testent souvent des remèdes maison (application de vinaigre, mayonnaise…sur le cuir chevelu) dont l’efficacité et sûreté manquent néanmoins d’évidences scientifiques. Ces remèdes maison peuvent éliminer une partie des adultes mais aucun n’élimine les lentes.

L’utilisation des produits anti-poux basés sur des insecticides s’est révélée assez efficace pendant les dernières décennies. Cette utilisation est de moins en moins efficace car les poux deviennent de plus en plus résistants.

Les traitements anti-poux disponibles sur le marché deviennent de plus en plus inefficaces à cause de la résistance croissante des poux aux insecticides contenus dans ces produits.

Notre solution

Tous les animaux communiquent entre eux pour se retrouver. Les femelles , par exemple, attirent les mâles par des odeurs attractives irrésistibles que l’on appelle des phéromones sexuelles. Ce phénomène est très fréquent dans le monde animal. Nous étudions actuellement la vie sociale et plus particulièrement la communication entre ces insectes. Notre objectif est de trouver des moyens pour les attirer et les éliminer sans toxiques, de manière similaire à ce que nous avons fait pour mettre au point Acar’up. Les pièges attractifs qui pourront être créés représenteront une alternative intéressante aux insecticides.

Nous mettons actuellement au point un piège pour attirer et éliminer les poux sans produits toxiques.

Le saviez-vous ?

Une naissance….pétillante

La larve de pou n’a pas de bec comme le poussin pour casser sa coquille. Comment fait-elle pour sortir de son oeuf? A l’intérieur de la lente (oeuf), la larve de pou devient mature en 6-9 jours. Au moment de l'émergence, le jeune pou commence à avaler de l'air et à le sortir...rectalement, le jeune pou pète! Il contribue à former une grosse bulle d’air qui va éclater l’enveloppe de l’oeuf. « This insect truly flatulates its way to life (Pray, 1999) »

Les enfants “têtes à poux”

Tout le monde peut attraper des poux. Mais, certains enfants en ont plus fréquemment que d’autres. Il est possible que l’épaisseur des cheveux et la taille des pinces des poux soient les facteurs déterminant la contamination. En effet, les poux s’accrochent et se déplacent grâce à leurs pattes se terminant par des pinces (voir photos). Si le diamètre du cheveu est trop gros ou trop fin, l’insecte aura des difficultés à se déplacer pour se nourrir, pour retrouver un pou de l’autre sexe et pour se reproduire. La transmission de tête à tête se fera donc plus difficilement.

Si un pou débarque dans une population d’enfants dont les cheveux n’ont pas le diamètre adéquat pour ses pinces, il va rapidement tomber et mourir. En conséquence, dans une classe avec des enfants aux cheveux fins et lisses, les poux qui survivent ont les pinces de la bonne taille, celles qui lui permettent de se déplacer facilement sur cheveux  lisses. Un enfant aux cheveux épais ou frisés au milieu d’une classe d’enfants porteurs de poux, aux cheveux fins et lisses aura probablement moins de chance d’attraper des poux et à l’inverse, un enfant avec des cheveux lisses dans une classe d’enfants frisés aura moins de chance d’être envahi par les poux de ses camarades frisés.

Ainsi, si votre enfant attrape fréquemment des poux, c’est sans doute parce que la qualité de ses cheveux est semblable à celle de ses camarades infestés

Contact

alice

Vous avez des questions par rapport à ce projet ? Les cheveux de votre enfant abritent des poux? Des écoliers de votre classe les hébergent?


N’hésitez pas à contacter Alice Manghi, la chercheuse responsable de ce projet, à l’adresse email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou au 02/880 62 67.  Nous viendrons à domicile ou nous vous recevrons au laboratoire afin de vous aider à lutter contre ces insectes, en peignant vos enfants et en éliminant les poux adultes de leurs têtes.